Transports et déplacements

mars 2019

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Devenir Fan

« Soirée de lancement des assises pour une ville écologique le 1er décembre à l'avant-Seine | Accueil | Histoire d'en rire un peu... »

24 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Triple erreur de raisonnement:

-si le nouveau vote venait à inverser le résultat de celui du 21 Novembre, il engendrerait un sentiment d'illégitimité et d'usurpation chez le nouveau vaincu, quel qu'il soit;

-c'est l'acceptation du principe de la désignation par l'élection qui confère au Premier Secrétaire du PS sa légitimité: la seule façon de respecter ce principe consiste à rectifier toutes les erreurs, ou les fraudes si certaines étaient démontrées;

-revoter introduit un nouveau concept: celui de "la majorité assez large" (quel écart? 10 voix, 20, 100, 1000?il n'y a aucun critère justifiable possible), alors que, jusqu'à présent, la majorité, dans un vote, c'est la moitié des voix plus une; cela revient à changer les règles du jeu en cours de partie, et à créer un sentiment d'illégitimité et d'usurpation chez le vaincu, quel qu'il soit.

Je pense que la victoire doit s'établir à partir d'une majorité de voix,le nombre de 51% est claire, compréhensible par tous. Je comprends les demandes du camps de Mme Royal. 0.02% n'est pas un écart qui légétimise le penchant pour Mme Aubry. La démocratie n'a pas peur de prendre ses responsabilités en permattant aux socialistes de désigner sans ambiguité son premier secrétaire.
Bonne chance aux militants qui ont soutenu Ségolène, femme avec qui je partage peu d'idées mais qui a su démontrer sa force et sa volonté de renouveler votre mouvement.

J'ai une quatrième option à proposer ! Baillonner aussi bien les pseudo-gagnants que les pseudo-perdants.
Cette élection n'a strictement aucun intérêt (au moins pour nous qui ne sommes pas militants). La preuve, y avait-il quelqu'un pour écouter le premier secrétaire sortant ?
Ensuite, l'orientation du PS, je suppose que ça va se jouer avec le résultat des motions… Et ce n'est pas gagné non plus ! Mais bien plus important…

Il y a une nouvelle option intéressante :
Pierre Moscovici réclame la mise en place d'une "direction collective" à la tête du Parti socialiste pour sortir de l'impasse actuelle.
http://fr.news.yahoo.com/4/20081124/tts-france-ps-moscovici-ca02f96.html

la rénovation avec les avocats et les huissiers de justice dans les bureaux de vote, wouaah c'est devenu vachement fun le PS... je sens qu'on va bientôt avoir la bagarre dans la marre de boue... quel pied, que du débat d'idées qu'on kiffe à donf, la rénovation c'est vraiment batte ... de base-ball bien sûr...

Mr bachelay, la proposition de Pierre Moscovici n'est rien d'autre que l'éternel "Synthèse" que le P.S élabore pour faire face à la réalité constitutive de votre parti depuis le congrès d'Epinay, vous êtes "trop" démocrates. Non que je sois hostile à la démocratie mais le trop de divergences de la part de courants minoritaires faisant et détrônant les premier secrétaire est votre force mais aussi votre faiblesse dans les temps où les français attendent de vous que vous soyez une vrai opposition là où vous leur offrez un triste spectacle de guerre des roses. Il y a autant de courants que de personnalités. L'avantage que je reconnais à Mme Royal est sa capacité à faire face , et surtout sa formidable progression: de 30% elle frole les 50%. C'est une preuve que la place de premier secrétaire lui revient. Martine Aubry n'incarne pas le renouveau, de plus elle a reçu le soutien des anti-Ségo, c'est à dire des éléphants du PS et malgré cela, elle devance son adversaire que de 0,02%.
Moscovici n'a pas réussi à éxister, lui le quinquat qui se voulait être la relève d'Hollande. Sa proposition est celle de la consciliation que Hollande a servi à votre parti pendant 10 ans. Ne pas voir les fractures , ne pas les assumer, voilà ce qui a conduit votre parti à n'être qu'un mouvement capable de gagner que les életions "périphériques" depuis 2002.
Ne commettez pas cette erreur de vous fondre dans cette masse de conformismes, vous les "royalistes".
Le P.S est à vous ou bien créer votre propre mouvement. Bayrou a eu le courage de s'affranchir du joug de l'UMP, il s'en porte pas si mal qu'on ose le dire. Je pense qu'une alliance Modem - Royal est de bonne augure pour la suite. Je prône pour la création d'un parti démocrate, sorte de synthèse entre le modem et Mme Royal. C'est et ce sera la seule alternative crédible aux yeux des français pour 2012.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad

Pages